Huiles essentielles à éviter lors de la grossesse

Publié le par cosmetoz

Les huiles essentielles à éviter enceinte

 femme_enceinte_grossesse.jpg

image camille ecoloinfo

Les huiles essentielles sont des actifs puissants, ils ont la faculté de passer la barrière cutanée, en infime quantité mais elles ont donc une action sur l’organisme, incompatible avec la grossesse.

Il est donc important de ne pas utiliser certaines d’entre elles lorsque l’on est enceinte et si on allaite.

Certaines sont totalement interdites, d’autres déconseillées mais il vaut mieux par précaution les éviter.

Certaines ont une durée de toxicité pendant la grossesse au-delà vous pouvez les utiliser.

 

Chères futures mamans évitez donc :

            L’huile essentielle d’Achillée Millefeuille

         L’Huile essentielle de Acore Calamus

            L’Huile essentielle d'Ajowan (Thym Indien)

            L’Huile essentielle d'Amyris (3 1ers mois)

            L’Huile essentielle d'Aneth odorante

            L’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas

         L’Huile essentielle d'Anis Vert

            L’Huile essentielle d'Angélique archangélique

            L’Huile essentielle de Basilic tropical

            L’Huile essentielle de Bois de Hô (Bois de shiu) (3 1ers mois)

            L’Huile essentielle de Bouleau noir

         L’Huile essentielle de Cade (3 1ers mois)

            L’Huile essentielle de Camomille Allemande ou Matricaire et Romaine (3 1ers mois)

            L’Huile essentielle de Cannelle écorce, feuille

            L’Huile essentielle de Cannelle Tamala (3 1ers mois)

            L’Huile essentielle de Carotte

         L’Huile essentielle de Carvi

         L’Huile essentielle du Cèdre Atlas et Himalaya

            L’Huile essentielle de Christe Marine

            L’Huile essentielle de Ciste ladanifère

            L4Huile essentielle de Citron (3 1ers mois)

            L’Huile essentielle de Citronnelle de Java (3 1ers mois)

            L’Huile essentielle de Clémentine de Corse (3 1ers mois)

            L’Huile essentielle de Combawa

            L’Huile essentielle de Coriandre

            L’huile essentielle de Cyprès bleu et vert

            L’huile essentielle d’Encens Oliban (3 1ers mois)

            L’Huile essentielle d'Epinette bleue

         L’Huile essentielle d'Epinette Noire (3 1ers mois)

            L’Huile essentielle d'Estragon

            L’huile essentielle d’Eucalyptus

         L’Huile essentielle de Fenouil doux (sauf emploi momentané ou localisé)

            L’Huile essentielle de Galbanum (3 1ers mois)

            L’Huile essentielle de Gaulthérie couchée

            L’Huile essentielle de Baies de Genévrier

            L’Huile essentielle de Clous de Girofle et feuille

         L’Huile essentielle d'Immortelle (sauf emploi momentané ou localisé)

            L’Huile essentielle d'Hysope Decumbens (3 1ers mois)

            L’Huile essentielle d'Inule odorante

            L’Absolue de Jasmin Grandiflorum

            L’Huile essentielle de Katafray

            L’Huile essentielle de Khella (3 1ers mois)

     L’huile essentielle de Lantana

            L’huile essentielle de Laurier Noble

            L’huile essentielle de Lavande

         L’huile essentielle de Lavandin (3 1ers mois)

            L’Huile essentielle de Lédon du Groënland

         L’Huile essentielle de Lentisque Pistachier (1ers mois de la grossesse

            L’Huile essentielle de Litsée citronnée ou Litsea cubeba

         L’Huile essentielle de Magnolia (3 1ers mois)

     L’Huile essentielle (ou essence) de Mandarine (3 1ers mois)

     L’Huile essentielle de Manuka

            L’huile essentielle de Marjolaine (3 1ers mois)

            L’Huile essentielle de Mélisse officinale

            L’huile essentielle de Menthe

         L’Huile essentielle de Monarde fistuleuse

         L’Huile essentielle de Myrte

         L’Huile essentielle de Nard Jatamansi

         L’Huile essentielle de Niaouli (3 1ers mois, et sinon avec prudence)

            L’Huile essentielle de Noix de muscade (en dehors de l’accouchement)

            L’Huile essentielle d'Origan

         L’huile de Palmarosa (en dehors de l’accouchement)

            L’Huile essentielle de Persil

         L’Huile essentielle de Petitgrain Bigarade (3 1ers mois)

            L’Huile essentielle de Rhododendron

            L’huile essentielle de Romarin

         L’huile essentielle de Rose (4 1ers mois)

            L’Huile essentielle de Sarriette des montagnes

            L’huile essentielle de Sauge

         L’Huile essentielle de Tagète

            L’huile essentielle de Tanaisie annuelle (camomille bleue de Maroc)

         L’Huile essentielle de Tea Tree, arbre à thé (3 1ers mois)

            L’Huile essentielle de Thym à Linalol

         L’Huile essentielle de Thym Saturéoïde

            L’Huile essentielle de Thym à Thymol

            L’Oléorésine de Vanille

            L’Huile essentielle de Verge d'Or

            L’Huile essentielle de Verveine (4 1ers mois)

            L’Huile essentielle de Vétiver

            L’Huile essentielle d’Ylang-Ylang (3 1ers mois)

            L’Huile essentielle de Zédoaire

 

Voilà, soyez attentives.

A bientôt

Cosmetoz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
bonjour,
plusieurs huiles cités peuvent être utilisés pendant la grossesse, celle de citron dès les 1er jours d'ailleurs, pas besoin d'attendre 3 mois. l'eucalyptus (radié) en application aussi dès le 1er
trimestre mais à avaler à partir de 4 mois, celle de carotte pas de souci en application non plus, et j'en passe. voir les livres de spécialistes ou sites appropriés (daniele festy, baudoux ou
aroma zone)
Répondre
S

bonjour,
j'ai acheté des crémes où il ya des HE de carotte, de citron, de romarin et de sauge (produits différents) est ce que je peux quand même m'en servir sachant que l'huile n'est pas pure mais diluée
avec les autres composant des crémes?


Répondre
M

Merci pour cette liste, c'est un début d'information utile. je me disais en lisant que c'est bien d'avoir une liste, mais ça reste frustrant de ne pas connaître ce qui motive les
contre-indications. Je cherche ce genre d'information actuellement (de source sérieuse, bien entendu) et je lis tout et son contraire. Savez-vous s'il existe une publication de référence à ce sujet
? Merci d'avance


Répondre