Les matières premières en cosmétologie

Matières premières en cosmétologie

Fiche 1

 

 

L’Eau

 eau-copie-1.jpg

 

L’eau est une matière première des plus utilisée en cosmétologie.

 

Elle doit répondre à certaines normes comme :

Etre stérile, sans germes microbiens ou moisissures.

Sans substances pyrogènes (donnant de la fièvre) sécrétées par des microorganismes et pouvant provoquer une intolérance cutanée ou allergie.

Sans métaux comme le plomb, le cuivre, le fer, qui risquera de provoquer des phénomènes d’oxydation au niveau des lipides.

Sans électrolytes (substances conductibles) qui donnent à l’eau de la dureté.

 

Elle doit être purifiée.

La purification de l’eau se fait à partie d’eau potable.

 

Méthodes de purification de l’eau :

 

La distillation

L’eau portée à 100° passe à l’état de vapeur dans l’évaporateur, puis elle se condense et se refroidit dans le réfrigérant. Toute quantité d’eau doit passer par la phase vapeur.

Chez vous, si vous possédez un sèche linge à condensation (avec bac de récupération de l’eau) vous avez la un condensateur, l’eau obtenue est de l’eau distillée !

Il faut surtout éviter le phénomène de primage, c'est-à-dire des gouttelettes d’eau qui ne se vaporisent pas.

L’eau distillée obtenue est stérile, apyrogène (qui ne produit pas de fièvre) et déminéralisée.

Une eau bidistillée est une eau qui a subi une double distillation. Sa stérilité est encore plus grande.

 

La bipermutation par résines échangeuses d’ions

L’eau passe successivement sur des résines échangeuses de cations (ions chargés positivement) et sur des résines échangeuses d’anions (ions chargés négativement).

L’eau est ainsi déminéralisée mais ni stérile, ni apyrogène.

C’est le système de la plupart des adoucisseurs d’eau.

 

L’osmose inverse

L’osmose se traduit par un passage d’eau, au travers d’une membrane semi-perméable, de la solution la moins concentrée vers la solution la plus concentrée.

En appliquant sur le compartiment qui contient la solution la plus concentrée une certaine pression ou inverse le phénomène et l’eau passe à travers la membrane semi-perméable du milieu concentré vers le milieu dilué : c’est l’osmose inverse. Elle permet la déminéralisation des eaux salines. L’eau ainsi obtenue est stérile, apyrogène et déminéralisée.

 

L’ultrafiltration

C’est une filtration sous pression qui permet de séparer les molécules dissoutes dans l’eau. Elle n’élimine pas les sels minéraux mais les molécules organiques, les micro-organismes et les virus.

 

Il n’y a donc une seule méthode, elles sont d’ailleurs complémentaires, on les associe selon la qualité de l’eau que l’on souhaite obtenir.

 


 

 

Matières premières en cosmétologie

Fiche 2

Les Alcools et les solutions alcooliques

 

 

Les alcools sont des composés organiques oxygénés dérivés des hydrocarbures.

Beaucoup utilisés en cosmétologie pour palier à certains conservateurs comme les parabens, ils sont parfois irritants et allergisants.

 

Toutefois l’alcool est un produit pur et naturel, qui si il n’est pas dénaturé industriellement ( éthers de glycols, phtalates) pour des raisons financières (taxe élevée sur l’alcool consommable) ne présentera pas d’agents allergisants.

 

Certaines marques bio comme Weleda ou Logona utilisent presque de l’alcool bio à 100% pur, non dénaturé par ces agents qui le rende impropre à la consommation.

 

L’important aussi est le poucentage d’alcool dans le cosmétique, il déterminera si celui-ci risque d’êtr irritant ou déssèchant pour la peau.

 

Pour les toniques un pourcentage de 10 à 20% seulement.

 

Pour palier à ces phénomènes on incorpore dans ls compositions des agents hydratants ou adoucissants (huiles, cires, glycérine, miel,…).

 

Sachant que la péremption, la conservation des produits cosmétiques est un point clé de la cosmétologie naturelle ou non, il est certain que l’on ne peut se passer d’agents de conservation quelqu’ils soients !

 

Qui sont-ils ?

 

                   Les alcools simples  (un seul groupement hydroxyle –OH)

 

L’éthanol ou alcool éthylique

 

Liquide, il est incolore avec une odeur très caractéristique qui se dissipe très rapidement.

Il se mélange à l’eau de façon tout à fait homogène et quelques soient les proportions apportées de ces deux ingrédients.

C’est un solvant, un désinfectant qui est très utilisé dans les préparations pharmaceutiques, la mention éthanol signifie que le produit est 100% sans eau.

On le trouve naturellement dans la nature par fermentation mais on le produit aussi industriellement.

Il est très inflammable.

            En cosmétologie :

Il est utilisé comme conservateur, comme antiseptique.

On le retrouve dans la composition de certains déodorants et dans des lotions astringentes.

 

 

L’Isopropanol ou alcool isopropylique

C’est un liquide incolore, volatil, obtenu par hydratation du propylène (hydrocarbure).

Ces propriétés sont le mêmes que celle de l’alcool éthylique.

            C’est un solvant.

En cosmétologie :

On l’utilise dans la composition de certaines lotions astringentes, comme solvant de filtre solaires dans les produits solaires, dans les sprays capillaires.

 

 

                   Les Glycols (deux groupements –OH)

 

Propylène glycols ou methyl glycol ou trimethyl glycol

Sous forme de liquide, il est visqueux, incolore, de saveur âcre.

Il est miscible dans l’eau, l’alcool et l’acétone.

            Excellent solvant

            Humectant

            Antifongique

En cosmétologie :

On le trouve dans les crèmes, les masques hydratantes, comme conservateurs d’extraits végétaux, dans des déodorants, lotions démaquillantes dont il augmente l’action lubrifiante et nettoyante.

 

 

                Les Polyols (plusieurs -OH)

 

Le Sorbitol ou Glucitol

C’est un polyalcool ou polyol (sucre-alcool) naturel possédant 6-OH, au pouvoir sucrant.

Il se présente sous forme de poudre blanche microcristalline hydrosoluble et peu soluble dans l’alcool.

Il est d’origine végétale, baie mûres de frênes, cerises, poires, pommes, algues.

Il est obtenu industriellement à partir du glucose.

Le sorbitol est aussi produit naturellement par le corps humain mais il est mal digéré par l'organisme.

Il est utilisé comme séquestrant (additif alimentaire), excipient(donne de la consistance), humectant (maintient le taux d’humidité), stabilisant.

En cosmétologie :

Il remplace souvent la glycérine.

Il est utilisé pour la fabrication de masques hydratants, de crèmes hydratantes.

Les spans  ou esters de sorbitanne, les tweens ou polysorbates qui sont des dérivés du sorbitols sont utilisés comme tentioactifs.

 

Glycérol ou glycérine

Il a été découvert par accident par un chimiste suédois qui a fait bouillir de l’huile d’olive avec de l’oxyde de zinc, saponification des corps gras.

C’est un liquide sirupeux, incolore, inodore, non toxique, de saveur sucrée.

Il est est huileux au toucher mais il est miscible à l’eau et dans l’alcool.

Il est obtenu par la synthèse ou l’hydrolyse de graisses animales ou végétales.

            Grand pouvoir solvant

            Hydratant

            Lubrifiant

En cosmétologie :

On le trouve dans les dentifrices, bain de bouche.

On l’utilise dans la fabrication des savons transparents, notamment ceux à la glycérine.

Il participe à la composition des produits capillaires, des masques, crèmes hydratantes.

 

A suivre...

A bientôt

cosmetoz

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :